Environnement

2016

Exposition aux phtalates pendant la grossesse et croissance des garçons depuis la vie foetale jusqu'à 5 ans.

Botton J, Philippat C, Calafat AM, Carles S, Charles MA, Slama R, The Eden Mother-Child Cohort Study Group.

Phthalate pregnancy exposure and male offspring growth from the intra-uterine period to five years of age.

Environ Res. 2016 Nov; 151:601-609.

 

 

  

2015

 

Tabagisme maternel pendant la grossesse et développement socio-émotionnel de l'enfant à 5 ans

Melchior M, Hersi R, van der Waerden J, Larroque B, Saurel-Cubizolles MJ, Chollet A, Galéra C; EDEN Mother-Child Cohort Study Group.

Maternal tobacco smoking in pregnancy and children's socio-emotional development at age 5: The EDEN mother-child birth cohort study.

Eur Psychiatry. 2015 Jul;30(5):562-8

 

 2014

Exposition prénatale aux phénols et croissance chez les garçons

Philippat C, Botton J, Calafat AM, Ye X, Charles MA, Slama R; EDEN Study Group.

Prenatal exposure to phenols and growth in boys.

Epidemiology. 2014 Sep;25(5):625-35. 

 

Effets sur la santé de la pollution atmosphérique: des méthodes de mesure d'exposition

différentes donnent-elles des résultats différents?

Sellier Y, Galineau J, Hulin A, Caini F, Marquis N, Navel V, Bottagisi S, Giorgis-Allemand L, Jacquier C, Slama R, Lepeule J; EDEN Mother–Child Cohort Study Group.

Health effects of ambient air pollution: do different methods for estimating exposure lead to different results?

Environ Int 2014 May;66:165-73.

 

Lien entre la vitamine D dans le sang du cordon et les sifflements et la dermatite atopique du jeune enfant

Il y a de plus en plus de preuve concernant l'effet de la vitamine D maternelle apportée pendant la grossesse sur le risque d’asthme et demaladies allergiques chez les enfants. Cependant, des études sur la relation entre les niveaux de 25-hydroxyvitamine D (25 [OH] D) dans le sang de cordon et l'asthme et les maladies allergiques sont très rares.

Notre objectif était d’examiner les associations entre les niveaux de 25(OH)vitamine D dans le sérum du cordon 25 et l'asthme, les sifflements, la rhinite allergique et la dermatite atopique chez les enfants suivis depuis la naissance jusqu’à l’âge de 5 ans.

Des échantillons de sang de cordon ont été recueillis à la naissance et la 25(OH)vitamine D a été mesurée chez 239 nouveau-nés de la cohorte de naissance de l’Etude des Déterminants pré et de post natals du Développement et de la santé de l'Enfant (EDEN). Les enfants ont été suivis jusqu'à l'âge de 5 ans avec l'aide de questionnaires sur les symptômes de la petite enfance, basés sur les questionnaires de l'étude internationale de l'asthme et des allergies chez les enfants (ISAAC).

Le niveau médian de 25 (OH) D dans le sérum du cordon était de 17,8 ng / mL (interquartile : 15,1 ng / mL). En utilisant des modèles de régression logistique multivariée ajustée, une association inverse significative a été observée entre les niveaux de 25 (OH) D dans le sérum du cordon et le risque de sifflements précoce transitoire et la dermatite atopique précoce et à début tardif, ainsi que la dermatite atopique à l'âge de 1, 2, 3, et 5 ans. Nous n'avons trouvé aucune association entre les niveaux de 25 (OH) D et l'asthme et la rhinite allergique à l'âge de 5 ans.

Les taux de 25 (OH) D dans le sérum étaient inversement associés au risque de sifflements précoce transitoire et la dermatite atopique à l'âge de 5 ans, mais aucune association n'a été trouvée avec l'asthme et la rhinite allergique.

 

Baïz N, Dargent-Molina P, Wark JD, Souberbielle JC, Annesi-Maesanno I, EDEN Mother-Child cohort Study Group

Cord serum 25-hydroxyvitamin D and risk of early childhood transient wheezing and atopic dermatitis.

J Allergy Clin Immunol 2014 Jan;133(1):147-53.

 

 

2013

 

Exposition à la pollution de l'air et asthme dans la première année de vie.

zhouLes études ont mis en évidence des preuves variées de l’existence d’associations entre les polluants atmosphériques et l'asthme chez les enfants, mais ces associations n'ont guère été documentées dans le début de la vie. Le but de cette étude était d'évaluer les effets de différents polluants atmosphériques sur le développement de phénotypes de l'asthme dans la première année de vie.

Ont été estimés les odds ratios ajustés pour évaluer les relations entre l'exposition aux polluants atmosphériques et les phénotypes de l'asthme mono et multi-dimensionnelles dans la première année de vie des enfants de l’étude de cohorte mère-enfant EDEN (n = 1 765 couples mère-enfant). Le modèle d'équations d’estimation généralisées (GEE) a été utilisé pour déterminer les associations entre le tabagisme maternel prénatal et l'exposition in utero à la pollution de l'air liée à la circulation et les phénotypes de l'asthme (les données ont été collectées à la naissance et à l’âge de 4, 8 et 12 mois). La fraction étiologique ajustée (FEA) a été estimée afin de mesurer les effets des polluants atmosphériques sur les résultats de santé.

Dans la première année de vie, les phénotypes de l'asthme à la fois simples et multi-dimensionnels sont positivement liés au tabagisme parental lourd, la pollution et l'humidité de l'air liée à la circulation, mais une association négative avec le contact avec les chats et le chauffage au bois domestique. Les odds ratios ajustés (AOR) pour la pollution de l'air liée à la circulation étaient les plus élevés [1,71 (95% intervalle de confiance (IC): 1,08 à 2,72) pour l'asthme diagnostiqué par un médecin, de 1,44 (IC 95%: 1,05 à 1,99) pour la bronchiolite avec des sifflements, 2,01 (95% CI: 1,23 à 3,30) pour l'asthme diagnostiqué par un médecin avec des antécédents de bronchiolite]. Les FEA sur la base de ces AOR étaient 13,52%, 9,39% et 17,78%, respectivement. Les résultats persistaient avec le tabagisme maternel prénatal et l'exposition in utero à la pollution de l'air liée à la circulation, même si des associations statistiquement significatives ont été observées seulement avec le phénotype de l'asthme diagnostiqué avec bronchiolites.

Après ajustement pour les facteurs confondants potentiels, la pollution de l'air liée à la circulation pendant la vie in utero et la première année de vie, a eu un impact plus important sur le développement de phénotypes de l'asthme par rapport aux autres facteurs.

Zhou C, Baiz N, Zhang T, Banerjee S, annesi-Maesano I.

Modifiable exposures to air pollutants related to asthma phenotypes

BMC Public Health. 2013 May 24;13(1):506.

 

Exposition aux contaminants de l'alimentation pendants la grossesse.

Durant la grossesse, le fœtus est exposé à de nombreux contaminants présents dans l'alimentation de sa mère. Cependant l’exposition durant la grossesse à ces substances est encore peu connue. Cet article propose une évaluation de l'exposition alimentaire des femmes enceintes à des contaminants inorganiques (aluminium, mercure, plomb, arsenic inorganique, cobalt), polychlorodibenzodioxines, polychlorodibenzofuranes, polychlorobiphényles de type dioxine et non dioxine (PCB-DL, PCB-NDL), polybromodiphényléthers (PBDE), acides perfluoroalkyles, mycotoxines (zéaralénone, patuline, trichothécènes), et composés néoformés (acrylamide et hydrocarbures aromatiques polycycliques).
Les données de consommation de 2002 femmes enceintes âgées de 18 à 45 ans, issues de l’étude EDEN, ont été combinées aux données de contamination de la 2nde étude de l'alimentation totale française (EAT2) afin d’évaluer l'exposition avant la grossesse (n = 1861) et au cours du troisième trimestre de grossesse (n = 1775). L'exposition a également été évaluée en tenant compte de la saison au cours de laquelle s’est déroulé le troisième trimestre de grossesse.
Des modifications importantes dans les consommations ont été observées entre les différents stades de la grossesse ainsi qu’entre les saisons, et sont associées à des différences d’expositions pour certaines substances.
Pour certains contaminants, l’exposition semble constituer un problème de santé. Des marges d'exposition à l'acrylamide (635 à 1094 pour la moyenne), l'arsenic inorganique, le plomb et le BDE-99 (≤ 100) trop faibles pour exclure tout risque ont été obtenues. Pour les PCB-NDL, les toxines T-2 et HT-2, et le déoxynivalénol, si des dépassements importants des valeurs toxicologiques de référence ont été observés avant la grossesse, ils ne sont plus significatifs durant le troisième trimestre.

Chan-Hon-Tong A, Charles MA, Forhan A, Heude B, Sirot V.

Exposure to food contaminants during pregnancy.

Sci Total Environ. 2013 Aug 1;458-460:27-35.

Travail méthodologique sur l'estimation des effets sur la santé de la pollution de l'air: recherche d'une meilleure précision en épidémiologie.

Pedersen M, Siroux V, Pin I, Charles MA, Forhan A, Hulin A, Galineau J, Lepeule J, Giorgis-Allemand L, Sunyer J, annesi-Maesano, Slama R, and the EDEN Mother-Child Cohort Study Group..

Does consideration of larger study areas yield more accurate estimates of air pollution health effects? An illustration of the bias-variance trade-off in air pollution epidemiology.

Environ Int 2013 Oct; 60:23-30

 

Cadmium présent dans le sang maternel pendant la grossesse et poids de naissance.

Menai M, Heude B, Slama R, Forhan A, Sahuquillo J, Charles MA, Yazbeck C.

Association between maternal blood cadmium during pregnancy and birth weight and the risk of fetal growth restriction: the EDEN mother-child cohort study.

Reprod Toxicol. 2012 Dec;34(4):622-7.

 

Expostition à la pollution de l'air pendant la grossesse associées à des niveaux de vitamine D du sang du cordon inférieurs.

Une carence en vitamine D a été impliquée dans l'augmentation du risque de plusieurs maladies. L'exposition à la pollution de l'air a été suggéré comme un contributeur à la carence en vitamine D. Cependant, les études qui ont examiné les effets de la pollution de l'air sur le statut en vitamine D sont peu nombreuses et n'ont jamais porté sur la vie prénatale considéré comme une fenêtre d'exposition.

Notre objectif était d'étudier les associations entre l’exposition pendant la gestation à des polluants atmosphériques urbains et de 25-hydroxyvitamine D [25 (OH) D] au niveau de sérum de sang de cordon chez 375 couples mère-enfant de la cohorte de naissance EDEN.

Le modèle de dispersion de la pollution, ADMS-Urban, un modèle de dispersion validé combinant les données sur les conditions de circulation, la topographie, la météorologie et la pollution de fond, a été utilisé pour évaluer les concentrations de deux principaux polluants urbains, les particules de moins de 10 µm de diamètre (PM10) et le dioxyde d'azote (NO2), à l'adresse du domicile de la mère pendant la grossesse. Des échantillons de sang de cordon ont été recueillis à la naissance et ont été analysés pour les niveaux de 25 (OH) D.
L'exposition maternelle à des niveaux urbains ambiantes de NO2 et PM10 pendant toute la grossesse était un facteur prédictif de faible statut en vitamine D chez les nouveaux nés. Après ajustement, une transformation logarithmique de 25 (OH) D a diminué de 0,15 U (P = 0,05) et 0,41 U (P = 0,04) pour 10 mg / m3 augmentation de NO2 et PM10 grossesse niveaux, respectivement. L'association était plus forte pour les expositions troisième trimestre (P = 0,0003 et p = 0,004 pour le NO2 et PM10, respectivement).

L’exposition pendant la gestation à la pollution de l'air des villes, en particulier en fin de grossesse, peut contribuer à diminuer le taux de vitamine D des descendants. Cela pourrait affecter le risque de développer des maladies plus tard dans la vie de l'enfant.

Baïz N, Dargent-Molina P, Wark JD, Souberbielle JC, Slama R, Annesi-Maesano I; EDEN Mother-Child Cohort Study Group.

Gestational exposure to urban air pollution related to a decrease in cord blood vitamin d levels..

J Clin Endocrinol Metab. 2012 Nov;97(11):4087-95.

 

Exposition aux polluants de l'altmosphrère pendant la grossesse et poids du placenta: approche basée sur un modèle de dispersion

Rahmalia A, Giorgis-Allemand L, Lepeule J, Philippat C, Galineau J, Hulin A, Charles MA, Slama R; EDEN Mother-Child Cohort Study group.

Pregnancy exposure to atmospheric pollutants and placental weight: an approach relying on a dispersion model.

Environ Int. 2012 Nov 1;48:47-55. Epub 2012 Jul 24.

 

Méthode statistique pour corriger l’influence des conditions préanalytiques sur les biomarqueurs de l’exposition aux phénols et phtalates.

Mortamais M, Chevrier C, Philippat C, Petit C, Calafat AM, Ye X, Silva MJ, Brambilla C, Eijkemans MJ, Charles MA, Cordier S, Slama R.

Correcting for the influence of sampling conditions on biomarkers of exposure to phenols and phthalates: a 2-step standardization method based on regression residuals.

Environ Health. 2012 Apr 26;11(1):29. [Epub ahead of print]

 

Phtalates et phénols dans l’urine maternelle et anomalies génitales masculines.

Chevrier C, Petit C, Philippat C, Mortamais M, Slama R, Rouget F, Calafat AM, Ye X, Silva MJ, Charles MA, Cordier S.

Maternal urinary phthalates and phenols and male genital anomalies.

Epidemiology. 2012 Mar;23(2):353-6. (Lettre)

 

 

Effets de l’exposition des femmes enceintes aux phénols et phtalates sur le poids de naissance des petits garçons

Les phénols et les phtalates sont des familles de substances chimiques très largement produites et présentes dans notre environnement. Le Bisphénol A est utilisé, entre autres, pour la fabrication de plastiques de type polycarbonate (bouteilles plastiques, CD…) et des résines époxy (revêtement intérieur des boites de conserve, amalgames dentaires). La benzophénone 3 est utilisée comme filtre anti ultraviolet dans les crèmes solaires. Le 1,4-dichlorobenzène était présent dans les antimites, mais cette utilisation a été interdite en France en 2009.

Les études expérimentales in vitro et chez l’animal ont montré que certains phénols agissent comme perturbateurs endocriniens susceptibles de causer des effets sanitaires à court ou long terme après une exposition durant la vie intra-utérine. La question de l’impact sanitaire chez l’humain est particulièrement importante étant donné que la plupart des femmes enceintes sont exposées à ces substances, contre lesquelles le placenta ne constitue généralement pas une barrière efficace.

Cette recherche s’est appuyée sur deux cohortes mère-enfant françaises, qui sont des outils performants pour étudier l’impact chez l’humain d’expositions environnementales durant la grossesse : les cohortes EDEN (Nancy et Poitiers) et Pélagie (Bretagne), mises en place par l’Inserm. Les femmes enceintes participant à ces cohortes ont été recrutées entre 2002 et 2006 ; un échantillon d’urine prélevé durant la grossesse a permis le dosage de biomarqueurs d’exposition à différents composés de la famille des phénols et phtalates, dans le Laboratoire de Santé Environnementale des CDC d’Atlanta, qui est en charge des campagnes de biosurveillance américaines. Le prélèvement urinaire pendant la grossesse permettait de se centrer sur une fenêtre d’exposition biologiquement pertinente.

L’analyse a été restreinte aux petits garçons, car un autre objectif des équipes de l’Inserm est d’étudier si ces substances peuvent entraîner la survenue de certaines anomalies congénitales des organes reproducteurs observées chez l’animal mâle.
Ces dosages urinaires ont confirmé que plus de 95% de ces femmes enceintes des cohortes sont exposées à ces substances.

Après prise en compte des facteurs susceptibles d’influencer ou d’être associés à la croissance du fœtus (durée de gestation, tabagisme, corpulence maternelle, niveau d’étude…), les nouveau-nés dont les mères avaient les niveaux urinaires de 2,5-dichlorophénol (marqueur d’exposition au 1,4-dichlorobenzène) les plus élevés avaient un poids de naissance plus faible que les nouveau-nés de mères ayant des niveaux de dichlorophénol moins élevés. La recherche a également mis en évidence une augmentation du poids et du périmètre crânien à la naissance associée aux plus forts niveaux urinaires de Bisphénol A et de benzophénone 3 chez les mamans. L’étude n’a en revanche pas identifié d’association dose-réponse monotone entre les concentrations urinaires de parabènes (composés de la famille des phénols) ou de phtalates et le poids de naissance.

Des études chez l’animal avaient déjà indiqué que le précurseur du 2,5-dichlorophénol est susceptible d’entraîner une diminution du poids de naissance. Les résultats concernant le 2,5-dichlorophénol et la benzophénone 3 confirment de plus ceux obtenus précédemment chez des femmes New-Yorkaises ayant accouché de garçons. Ils incitent donc à suspecter que l’exposition maternelle à ces produits ubiquitaires de l’environnement pourrait avoir des effets délétères sur la croissance de l’enfant. La confirmation de cette hypothèse demande néanmoins des investigations complémentaires. Les équipes de recherche vont maintenant s’attacher à étudier d’autres effets à court terme de ces substances, ainsi que leur impact à plus long terme sur la croissance de l’enfant.

Philippat C, Mortamais M, Chevrier C, Petit C., Calafat AM, Ye X, Silva MJ, Brambilla C, Pin I, Charles MA, Cordier S, Slama R.

Exposure to Phthalates and Phenols during Pregnancy and Offspring Size at Birth.

Environ Health Perspect, 2012 Mar;120(3):464-70.
 

 

2011

 

Effet de l’exposition de la mère à la pollution de l’air avant et pendant la grossesse et système immunitaire du nouveau-né.

De nombreuses substances chimiques auxquelles les femmes enceintes peuvent être exposées par la respiration ou l’alimentation peuvent traverser le placenta et exposer le fœtus en cours de développement à une contamination ; et parce que certaines de ces substances sont capables d’endommager le système immunitaire du bébé, elles peuvent nuire à sa santé.

 

L’objectif de notre étude était d’examiner l’impact de l’exposition de la mère à la pollution atmosphérique, avant et pendant la grossesse, sur le système immunitaire du nouveau-né. Pour cela, le sang du cordon de l’enfant a été prélevé à la naissance et les populations de lymphocytes ont été étudiées. L’exposition aux particules de diamètre inférieur à 10 micromètres (PM10) et au dioxyde d’azote (NO2), deux polluants majeurs de l’air urbain, a été mesurée grâce à des stations de surveillance de la qualité de l’air proche du domicile ; ceci a été réalisé pour 370 femmes, trois mois avant le début de la grossesse et pendant la grossesse. L’exposition personnelle au benzène, au toluène, à l’éthylbenzène, et aux xylènes, polluants de l’intérieur des locaux, a été mesurée dans un sous-groupe de 56 femmes non fumeuses, à l’aide d’un capteur porté pendant une semaine par la mère durant le second trimestre de grossesse.

 

Nous avons mis en évidence des différences dans les pourcentages de lymphocytes dans le sang du cordon selon l’exposition des mères à la pollution de l’air. En outre, plus les femmes étaient exposées aux particules PM10 et au NO2 avant et pendant leur grossesse, plus la proportion des lymphocytes appelés « régulateurs » était faible. Un résultat similaire a été trouvé avec l’exposition personnelle au benzène et le pourcentage de lymphocytes « régulateurs ». Nous savons que ces lymphocytes « régulateurs » jouent un rôle important dans la régulation des réactions allergiques. Les résultats de notre étude suggèrent donc que l’exposition de la mère à la pollution atmosphérique avant et pendant sa grossesse pourrait altérer les compétences immunitaires du nouveau-né, en augmentant le risque pour l’enfant de développer des maladies dépendantes des lymphocytes comme l’asthme ou les allergies.

Baïz N, Slama R, Béné MC, Charles MA, Kolopp-Sarda MN, Magnan A, Thiebaugeorges O, Faure G, Annesi-Maesano I.

Maternal exposure to air pollution before and during pregnancy related to changes in newborn's cord blood lymphocyte subpopulations. The EDEN study cohort.

BMC Pregnancy Childbirth. 2011 Nov 2;11:87.



Analgésiques pendant la grossesse et testicules non descendus

Philippat C, Giorgis-Allemand L, Chevrier C, Cordier S, Jégou B, Charles MA, Slama R.

Analgesics during pregnancy and undescended testis.

Epidemiology. 2011 Sep;22(5):747-9. (Lettre)

 

 

Influence de la pollution atmosphérique et de la température sur la pression artérielle de la femme enceinte

Certaines études ont suggéré que la pollution atmosphérique pourrait influencer la pression artérielle ; elles n’ont jusque-là considéré que des populations de personnes âgées ou de sujets souffrant de maladies chroniques. La grossesse entraîne d’importantes modifications de la fonction cardiovasculaire, qui se manifestent notamment par une augmentation de 50% du volume sanguin et une diminution de la viscosité sanguine, si bien que la réaction éventuelle des femmes enceintes à la pollution atmosphérique pourrait être très différente de celle des autres adultes.

En tirant profit des mesures de pression artérielle réalisées de façon répétée au cours de la grossesse (7 à 8 mesures pour chaque femme en moyenne), nous avons étudié l’impact à court terme des variations des niveaux de pollution atmosphérique (particules d’un diamètre inférieur à 10 microns, ou PM10, et dioxyde d’azote, ou NO2) sur la pression artérielle des mères de la cohorte Eden. Au total, les données de 11000 mesures de pression artérielle chez 1500 femmes étaient disponibles. L’analyse a corrigé l’effet d’autres facteurs susceptibles d’influencer la pression artérielle, et notamment l’âge, la consommation de tabac, et les conditions météorologiques.

La pression artérielle était associée aux niveaux de pollution atmosphérique dans les jours précédents. Pour le dioxyde d’azote, une augmentation des niveaux atmosphériques était associée à une diminution de la pression artérielle de la femme enceinte dans les jours qui suivaient. Pour les particules de moins de 10 microns, une augmentation de la pollution au cours du premier trimestre de la grossesse était associée à une augmentation de la pression artérielle, alors qu’au cours des deuxième et troisième trimestres, une augmentation des niveaux de pollution était associée à une diminution de la pression artérielle.

Par ailleurs, quand la température extérieure augmentait, la pression artérielle avait tendance à diminuer.
Ces résultats suggèrent que la fonction cardiovasculaire de la femme enceinte peut être perturbée par la température et la pollution atmosphérique. L’impact clinique, notamment sur le développement du fœtus et le bon déroulement de la grossesse, nécessitent maintenant d’être étudiés.

 

Hampel R, Lepeule J, Schneider A, Bottagisi S, Charles MA, Ducimetière P, Peters A, Slama R.

Short-term Impact of Ambient Air Pollution and Air Temperature on Blood Pressure Among Pregnant Women.

Epidemiology. 2011 Sep;22(5):671-9.

 

 

2010

 

Exposition au mercure, via les produits de la mer, pendant la grossesse

La consommation maternelle de produits de la mer a un grand intérêt santé parce qu'elle constitue une source importante d'acides gras n- 3. Néanmoins, elle constitue également une source d'exposition du fœtus au mercure (Hg). Les objectifs de ce travail étaient d'étudier les relations entre la contamination au Hg et la consommation maternelle de produits de la mer ainsi qu'avec la croissance fœtale dans l'étude EDEN. Les mamans d’EDEN ont répondu à deux questionnaires de fréquence alimentaire concernant leur alimentation pendant l’année précédant leur grossesse et pendant le dernier trimestre de grossesse. La consommation maternelle de produits de la mer a pu être estimée à partir de ces questionnaires. Le mercure a été mesuré à partir de prélèvements de cheveux chez les 691 premières mamans incluses dans l'étude. La consommation maternelle de produits de la mer était associée au niveau de Hg. Il n'y avait pas de relations entre le niveau de Hg et la croissance fœtale chez l'ensemble des femmes. En conclusion, bien que la consommation maternelle de produits de la mer était associée à la contamination au Hg, le niveau de Hg était faible. De plus, cette contamination n'avait pas d'effet négatif sur la croissance fœtale, alors que la consommation maternelle de produits de la mer restait associée à une meilleure croissance fœtale.

Drouillet-Pinard P, Huel G, Slama R, Forhan A, Sahuquillo J, Goua V, Thiébaugeorges O, Foliguet B, Magnin G, Kaminski M, Cordier S, Charles MA.

Prenatal mercury contamination: relationship with maternal seafood consumption during pregnancy and fetal growth in the 'EDEN mother-child' cohort.

Br J Nutr. 2010 Oct; 104(8):1096-100.

 

 

Comparaison de deux modèles d’exposition au dioxyde d’azote

 

 

Lepeule J, Caïni F, Bottagisi S, Gatineau J, Hulin A, Marquis N, Bohet A, Siroux V, Kaminski M, Charles MA, Slama R on behalf of: Eden mother-child cohort study group.

Maternal Exposure to Nitrogen Dioxide during Pregnancy and Offspring Birthweight: Comparison of Two Exposure Models.

Environ Health Perspect. 2010 Oct;118(10):1483-9.

 

 

Inhibition enzymatique liée à l’exposition de certains métaux

 

Abdelouahab N, Huel G, Suvorov A, Foliguet B, Goua V, Debotte G, Sahuquillo J, Charles MA, Takser L.

Monoamine oxidase activity in placenta in relation to manganese, cadmium, lead, and mercury at delivery.

Neurotoxicol Teratol. 2010 Mar-Apr;32(2):256-61.

 

 

2009

 

 

Exposition au plomb pendant la grossesse

L’effet de la pollution de l’environnement sur la santé est une source de préoccupation majeure. Même si nos gouvernants n’arrivent pas encore à se mettre d’accord sur les mesures à prendre, il est important de continuer à fournir des résultats issus de la recherche pour contribuer à la prise de conscience collective des enjeux environnementaux. C’est un des objectifs majeurs de l’étude EDEN car la femme enceinte et le jeune enfant sont particulièrement sensibles aux toxiques de l’environnement. Les effets néfastes du plomb chez l’homme sont connus depuis plus d’un siècle. Le Plomb occupe la deuxième place parmi les 20 substances les plus toxiques pour l’homme dans un rapport établi par les autorités sanitaires américaines en 2001. Une politique d’éradication du plomb dans notre environnement a été mise en route au niveau national et international mais l’exposition reste malgré tout non négligeable en France. Les graves problèmes de santé entraînés par des expositions massives au plomb, comme le saturnisme (association d’une anémie, de troubles neurologiques, rénaux) sont certes maintenant rares mais l’exposition à des doses faibles pourraient ne pas être sans conséquence. En particulier, même à faible dose, on sait que l’exposition au plomb peut favoriser l’hypertension artérielle en agissant directement sur les vaisseaux ou sur le rein. Dans l’étude EDEN, l’exposition au plomb a été mesurée dans les échantillons de sang prélevés pour l’étude vers le 6éme mois de grossesse. Onze pour cent d’entre vous ont développé une hypertension pendant la grossesse. L’hypertension était plus souvent retrouvée dans la région de Nancy que la région de Poitiers. Comme attendu, l’obésité et le diabète étaient des facteurs favorisant. De plus, une concentration de plomb plus élevée a été retrouvée dans le sang de femmes qui ont développé une hypertension. Elle était en moyenne à 2,2 μg/dl contre 1,9 μg/dl chez les femmes qui n’ont pas développé d’hypertension. Toutes choses égales par ailleurs, une différence de concentration en plomb de 1 μg/dl multipliait par 3 le risque de développer une hypertension pendant la grossesse.

Yazbeck C, Thiebaugeorges O, Moreau T, Goua V, Debotte G, Sahuquillo J, Forhan A, Foliguet B, Magnin G, Slama R, Charles MA, Huel G.

Maternal blood lead levels and the risk of pregnancy-induced hypertension: the EDEN cohort study.

Environ Health Perspect. 2009 Oct;117(10):1526-30.

 

 

Exposition personnelle au benzène

 

L’impact de la pollution de l’air sur la croissance fœtale est mal connu. Nous avons étudié l’association entre l’exposition maternelle au benzène et la croissance du fœtus. Environ 280 femmes de la cohorte Eden ont accepté de porter un échantillonneur passif destiné à estimer l’exposition à certains polluants de l’air.

 

mainresults1Cet échantillonneur passif (représenté sur la photo) devait être porté 7 jours consécutifs, et, après analyse chimique, a permis d’estimer les niveaux de benzène dans l’air ambiant. Le benzène est un composé organique volatil (COV) présent dans l’air ambiant intérieur et extérieur. Il est présent notamment dans la fumée de cigarettes et dans les gaz d’échappement. Il est toléré à hauteur de 1% dans l’essence pour ses propriétés antidétonnantes. Il peut aussi être présent dans certains solvants commercialisés. Le benzène est reconnu comme cancérigène, mais ses effets sur la reproduction humaine ne sont pour l’instant pas connus.

 

mainresults2

 

 

Le niveau moyen observé parmi les 280 femmes de la cohorte EDEN volontaires pour porter l’échantillonneur passif était proche de 3 microgrammes de benzène par m3 d’air (valeur moyenne sur une semaine). Pour les 4/5ème des volontaires, la valeur était comprise entre 0,7 et 5 microgrammes par m3. La répartition des concentrations est indiquée sur la figure. Le niveau était en moyenne supérieur de 1 microgramme/m3 pour les volontaires de Nancy, par rapport à celles de la zone de Poitiers. Nous avons trouvé que l’exposition maternelle au benzène était associée à une diminution du poids à la naissance et de la circonférence crânienne pendant la grossesse et à la naissance.

Cette association pourrait être attribuée au benzène et aux autres polluants de l’air associés au trafic.

Slama R, Thiebaugeorges O, Goua V, Aussel L, Sacco P, Bohet A, Forhan A, Ducot B, Annesi-Maesano I, Heinrich J, Magnin G, Schweitzer M, Kaminski M, Charles MA; EDEN Mother-Child Cohort Study Group.

Environ Health Perspect. 2009 Aug;117(8):1313-21.