Autres résultats

2017

 

Les étapes de développements entre 4 et 24 mois prédisent-elle le quotient intellectuel à 5 ans?

Peyre H, Charkaluk ML, Forhan A, Heude B, Ramus F; EDEN Mother–Child Cohort Study Group.

Do developmental milestones at 4, 8, 12 and 24 months predict IQ at 5-6 years old? Results of the EDEN mother-child cohort.

 

Eur J Paediatr Neurol. 2017 Mar, 21:272-279.

 

2016

Facteurs associés aux réveils nocturnes chez les enfants entre 2 à 5 ans

Reynaud E, Forhan A, Heude B, de Lauzon-Guillain B, Charles MA, Plancoulaine S; EDEN Mother–Child Cohort Study Group.

Do developmental milestones at 4, 8, 12 and 24 months predict IQ at 5-6 years old? Results of the EDEN mother-child cohort.

Sleep Med 2016 Nov-Dec; 27-28:59-65.

 

Développement du langage à 3 ans et symptôme d'inattention ou d'hyperactivité à 5 ans

Peyre H, Galera C, van der Waerden J, Hoertel N, Bernard JY, Melchior M, Ramus F; EDEN Mother-Child Cohort Study Group. 

Relationship between early language skills and the development of inattention/hyperactivity symptoms during the preschool period: Results of the EDEN mother-child cohort.

BMC Psychiatry. 2016 Nov 8;16(1):380. 

 

Trajectoires de dépression maternelle et développement cognitif de l'enfant à 5 ans

van der Waerden J, Bernard JY, De Agostini M, Saurel-Cubizolles MJ, Peyre H, Heude B, Melchior M; EDEN Mother-Child Cohort Study Group. 

Persistent maternal depressive symptoms trajectories influence children's IQ: The EDEN mother-child cohort.

Depress Anxiety. 2016 Sep 7. 

 

Retrait relationnel et étapes de développement à 1 an

Guedeney A, Forhan A, Larroque B, de Agostini M, Pingault JB, Heude B; EDEN mother-child cohort study group.

Social Withdrawal Behaviour at One Year of Age is Associated with Delays in Reaching Language Milestones in the EDEN Mother-Child Cohort Study.

PLoS One. 2016 Jul 8;11(7).

 

Facteurs de risque d'occlusion et de béance sur la dentition primaire

Germa A, Clément C, Weissenbach M, Heude B, Forhan A, Martin-Marchand L, Bonet M, Vital S, Kaminski M, Nabet C.

Early risk factors for posterior crossbite and anterior open bite in the primary dentition.

Angle Orthod. 2016 Sep;86(5):832-8

 

Nouvelles méthode de description des trajectoires d'indice de masse corporelle pour l'étude de ses déterminants

Carles S, Charles MA, Forhan A, Slama R, Heude B, Botton J, EDEN Mother-Child Study Group.

A novel method to describe early offspring body mass index (BMI) trajectories and to study its determinants.

 

PLoS One. 2016 Jun 21;11(6).

   

 

2015

Facteurs associés à la durée de sommeil de l'enfant à 3 ans

Plancoulaine S, Lioret S, Regnault N, Heude B, Charles MA. 

Gender-specific factors associated with shorter sleep duration at 3 years old.

J Sleep Res. Dec;24(6):610-20

 

 

 

Trajectoires de dépression maternelle et lien avec le comportement de l'enfant à 5 ans 

van der Waerden J, Galéra C, Larroque B, Saurel-Cubizolles MJ, Sutter-Dallay AL, Melchior M; EDEN Mother-Child Cohort Study Group.

Maternal Depression Trajectories and Children's Behavior at Age 5 Years.

J Pediatr. 2015  Jun;166(6):1440-8

 

 

 

 

Facteurs associés aux trajectoires de dépression maternelle postpartum

van der Waerden J, Galéra C, Saurel-Cubizolles MJ, Sutter-Dallay AL, Melchior M; the EDEN Mother-Child Cohort Study Group.

Predictors of persistent maternal depression trajectories in early childhood: results from the EDEN mother-child cohort study in France.

Psychol Med. 2015 Jul;45(9):1999-2012

 

 

 

Facteurs prédicateur de l'inattention de l'enfant

Foulon S, Pingault JB, Larroque B, Melchior M, Falissard B, Côté S and the EDEN Mother–Child Cohort Study Group.

Predictors of inattention-hyperactivity from pregnancy to early childhood.

Plos One 2015 May 4; 10(5)

 

2014

Comportement de retrait à 1 an en lien avec le comportement de l'enfant à 3 et 5 ans

Guedeney A, Pingault JB, Thorr A, Larroque B; The EDEN Mother-Child Cohort Study Group.

Social withdrawal at 1 years is associated with emotional and behavioural problems at 3 and 5 years: the Eden mother-child cohort study

Eur Child Adolesc Psychiatry. 2014 Jan 24.

 

Etude des déterminants du développement du langage entre 2 et 3 ans

Entre l’âge de 2 et 3 ans, on observe chez la plupart des enfants un développement majeur de leurs performances phonologiques, lexicales et syntaxiques. Mais certains enfants présentent un moins bon niveau de langage que les autres au cours des premières années de vie, c’est-à-dire un retard de langage. Cette étude a cherché à identifier les déterminants pré et post natals précoces qui permettent de prédire le niveau de développement du langage entre 2 et 3 ans, chez

1002 enfants, pour lesquels les mesures de langage avaient été réalisées à 2 et 3 ans. Nous avons conduit des analyses permettant d’identifier les déterminants pré et post natals associés à 2 trajectoires de langage : (i) les enfants présentant une trajectoire déclinante, c’est-à-dire sans retard de langage à 2 ans et avec un retard de langage à 3 ans et : (ii) les enfants présentant une trajectoire ascendante, c’est-à-dire avec un retard de langage à 2 ans et sans retard de langage à 3 ans.

Globalement, le niveau de langage à 3 ans est prédit de manière faible à modérée par le niveau de langage à 2 ans. En effet, seulement 41% des enfants avec un retard de langage à 3 ans présentaient un retard de langage à 2 ans. (i) Les déterminants associés à la trajectoire déclinante sont : la consommation d’alcool supérieure à 3 unités par semaine pendant la grossesse, un poids de naissance plus faible, un niveau d’étude des parents plus bas et une fréquence moindre des interactions mère-enfants lors d’activités impliquant le langage, telles que chanter, jouer et lire des histoires. (ii) L’initiation de l’allaitement maternelle est associée à la trajectoire ascendante.

Peyre H, Bernard JY, Forhan A, Charles MA, De Agostini M, Heude B, Ramus F

Predicting changes in language skills between 2 and 3 years in the EDEN mother-child cohort

PeerJ. 2014 Apr 1;2:e335.

 

2013

 

Retour au travail des femmes un an après la naissance de leur enfant.

Le temps passé par les femmes en dehors du travail après la naissance d’un enfant a un impact à la fois sur la santé et sur l’économie des ménages et peut entraîner des inégalités sociales à long terme ou accentuer celles qui existent déjà.

Le but de cette étude était de décrire les caractéristiques des femmes qui reprennent leur travail au cours de la première année après la naissance et d’analyser les facteurs professionnels et de santé associés au retour au travail.

L’analyse a pu inclure 1196 femmes qui avaient travaillé pendant la grossesse et qui ont complété le questionnaire à un an. Globalement, 80% de ces femmes avaient repris leur travail, ce pourcentage était plus élevé pour les femmes qui avaient leur premier ou deuxième enfant que pour celles qui avaient un enfant de rang 3 ou plus. La reprise du travail est plus fréquente pour les emplois les plus qualifiés, en contrat fixe, à temps plein, lorsque les conditions de travail n’exigent pas d’être toujours en position debout et lorsque les femmes sont satisfaites vis-à-vis de leur travail. En revanche la reprise du travail n’était pas associée aux caractéristiques de santé telles qu’une naissance prématurée, un accouchement par césarienne, un épisode dépressif de la mère ou une hospitalisation de l’enfant ou de la mère dans cette première année.

Une grande majorité de femmes reprennent leur travail après la naissance d’un enfant ; c’est au sein des familles les plus pauvres que ce retour à l’emploi est moins fréquent accentuant ainsi les inégalités sociales.

Wallace M, Saurel-Cubizolles MJ and the EDEN Mother–Child Cohort Study Group.

Returing to work one year after childbirth: data from the mother-child cohort EDEN.

Matern Child Health J. 2013 Oct;17(8):1432-40

 

2012

 

Dépression et anxiété chez les femmes enceintes et les issues de la grossesse.

D’après l’Organisation Mondiale de la Santé, les troubles de la santé mentale représentent une des principales causes de morbidité chez les femmes âgées de 15 à 44 ans. Pendant la grossesse, ces troubles pourraient affecter la santé de l’enfant.

L’objectif de l’étude a été d’analyser les relations entre dépression, anxiété chez les femmes enceintes et les issues de grossesse : prématurité et petit poids de naissance.

Pour cela, les 2002 femmes de la cohorte EDEN ont été incluses dans l’étude avant leur 20ème semaine d’aménorrhée. Deux auto-questionnaires évaluant les symptômes de dépression et d’anxiété ont été rempli par toutes les femmes entre leur 24ème et leur 28ème semaine d’aménorrhée. La prématurité a été définie comme une naissance survenant avant la 37ème semaine d’aménorrhée. Le poids de naissance a été étudié en grammes, ou en pourcentage par rapport aux courbes françaises customisées.

Les résultats ont été les suivants : 1719 femmes enceintes ont été incluses dans l’analyse. Parmi elles, 7,9% (135) ont été classées anxieuses, 11,8% (203) déprimées et 13,2% (227) déprimées et anxieuses. Après prise en compte des facteurs de confusion, les femmes déprimées et anxieuses ont été associées plus souvent à un risque de prématurité spontanée (OR : 2,46 [1,22-4,94]). Elles n’ont cependant pas été associées à un risque accru de petit poids de naissance. Les autres groupes de femmes n’ont pas présenté de relation statistique significative avec la prématurité ou le poids de naissance.

En conclusion, la comorbidité anxieuse et dépressive semble être un état psychologique particulièrement vulnérable pendant la grossesse.

Ibanez G, Charles MA, Forhan A, Magnin G, Thiebaugeorges O, Kaminski M, Saurel-Cubizolles MJ; the EDEN Mother–Child Cohort Study Group.

Depression and anxiety in women during pregnancy and neonatal outcome: Data from the EDEN mother-child cohort.

Early Hum Dev. 2012 Aug ; 88(8) :643-649.

 

 

Facteurs de risque périnataux et comportement du jeune enfant.

Les objectifs de l’étude étaient d’évaluer la prévalence du comportement de retrait chez les jeunes enfants âgés de 12 mois inclus dans l’étude EDEN en relation avec des facteurs de risque périnataux et d’autres liés aux parents.

La plupart des enfants EDEN (N=1586) ont été évalués à l’aide de l’échelle ADBB (échelle d’évaluation du retrait relationnel). Le retrait à 12 mois était associé à un plus faible poids de naissance, à un âge gestationnel plus bas et à un degré plus grand de retard de croissance intra utérin. Le retrait était également lié de façon indépendante à divers facteurs de risque maternels et paternels. Cette étude montre ainsi une association entre le retrait relationnel à un an, le poids de naissance et la prématurité, et met également en évidence l’influence de certains facteurs de vulnérabilité parentale.

Guedeney A, Marchand-Martin L, Cote SJ, Larroque B; the EDEN Mother-Child Cohort Study Group.

Perinatal risk factors and social withdrawal behaviour.

Eur Child Adolesc Psychiatry. 2012 Apr ; 21(4) :185-91.

 

 

Dépression maternelle, situation sociale, et tempérament dans la petite enfance.

Certains enfants dont la maman a souffert de dépression au cours de la grossesse semblent particulièrement émotifs. Dans cette étude nous avons étudié le rôle de la situation sociale familiale dans le lien entre dépression maternelle et tempérament de l’enfant à 12 mois, à partir des données recueillies auprès des enfants et parents de la cohorte EDEN (n=1903 paires mère-enfant suivies de 24 semaines de grossesse à 12 mois). La dépression maternelle a été mesurée par le questionnaire CES-D, la situation socioéconomique familiale par les revenus du foyer et le tempérament de l’enfant par le questionnaire EAS (Emotionality, Activity, Sociability) à l’âge de 12 mois. Les analyses ont montré que les enfants dont la maman avait souffert de dépression au cours de la grossesse et qui venaient d’une famille à faible revenu avaient les scores d’émotivité les plus élevés. Ainsi, les interventions visant à faire face aux besoins de santé mentale des familles qui ont des difficultés socioéconomiques pourraient aider à enrayer la transmission des difficultés psychologiques entre les générations.

Melchior M, Chastang JF, de Lauzon B, Galéra C, Saurel-Cubizolles MJ, Larroque B; The EDEN Mother–Child Cohort Study Group.

Maternal depression, socioeconomic position, and temperament in early childhood: The EDEN mother-child cohort.

J Affect Disord. 2012 Mar;137(1-3):165-9.